PROJETS REALISES AVEC ET PAR LES JEUNES

- Sortie à la Paris Games Week en octobre 2015

- Soirées DJ

- Tournois de foot en salle

- Sortie à un match du HCA

 

INTERVIEW DE STEVEN BARRAS

Suite à l’initiative de deux jeunes du centre, Mathieu et Geoffrey, Steven Barras a eu l’amabilité de venir nous dire bonjour à l’Espace-Jeunes. Il a été accueilli avec un petit apéro et a disputé une partie de baby-foot au poste de gardien... et il est aussi doué qu’au hockey ! Ensuite, les jeunes ont pu l’interviewer. Nous le remercions pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Combien de but avez-vous mis cette saison ?

Huit cette année en championnat.

Quelle équipe redoutez-vous le plus ?

Les Tigers  de Langnau qui est la meilleure équipe cette année.

Pensez-vous aller au Play-off cette année ?

Oui, il faut qu’on se qualifie. Sportivement et financièrement pour le HCA et les joueurs.

Avec quel joueur jouez-vous  le plus ?

Avec Lemieux et Beauregard.

Combien de temps  pensez vous restez avec le HCA ?

Encore un an et demi, la saison prochaine et après je pense arrêter pour me consacrer à mon autre travail à la BCJ à 100%. Je dois choisir entre les deux.

Faites-vous toujours un entraînement  de foot avant vos matchs?

Je le faisais à l’époque et beaucoup le font mais moi je fais de la force, du sprint.

D’où vient le fait de faire du foot comme échauffement ?

Il faut se préparer, alors c’est une manière comme une autre pour se préparer, en plus des exercices. Beaucoup d’équipes font ça.

Préférez-vous l’ancienne  vouivre ?

Le changement me plait. Et quand il y en aura une autre, je suis sûr que ça me plaira. Il faut que les logos suivent le temps et ne soient pas désuets.

Quel métier vouliez-vous faire quand vous étiez petit ?

Je voulais faire du hockey. Dès 3 ½ je faisais du hockey. J’ai fais d’autres sports comme du foot jusqu’à 12 ans. Mais quand j’ai dû choisir, c’était clair que c’était le hockey.

Est-ce que votre frère voulait aussi faire du hockey ?

Il en a fait jusqu’à 18 ans. Après il était moins croché que moi, il a voyagé en Australie et puis il a fait d’autres choses. Mais par rapport au nombre de joueur qui font du hockey, peut vont jouer en première ligue.

Pensez-vous que Demarais a bien fait de quitter l’équipe ?

On ne peut avoir ces réflexions qu’après. Ils ont fait le titre avec Viège l’année d’après donc je pense qu’il a bien fait. Il faut pouvoir évoluer, surtout quand on est sportif professionnel.

Quel serait votre rêve ?

Sportivement j’aimerais beaucoup être champion avec Ajoie, gagner les Play-off en ligue B, ça serait fantastique pour finir ma carrière dans le hockey.

Comment se passe la gestion du temps quand on est joueur de hockey ?

Ce n’est pas facile de gérer.  Mon parcours a été l’apprentissage alors que j’étais en 1ère ligue. Puis durant deux ans je n’ai fait que du hockey, mais à moment donné je m’ennuyais. Puis j’ai fait une maturité pro et la HEG. Maintenant j’ai une famille et un boulot à 50 %. En comptant que le hockey me prend environ 120%, c’est beaucoup mais c’est un privilège de pouvoir faire le sport qu’on veut, c’est une chance. Par contre quand je ne jouerai plus, ça me fera bizarre et ça va beaucoup me manquer.

Quand vous êtes sur le banc des pénalités, comment vous sentez-vous ?

Je me sens énervé, c’est frustrant car toute l’équipe est désavantagée parce qu’on a fait nous une erreur et c’est un gros risque pour toute l’équipe car l’équipe adverse à plus de possibilité de marquer.

Est-ce que vous « geekiez » beaucoup quand vous étiez plus jeune ?

Oui, je jouais beaucoup à la Play, en plus on ne pouvait pas enregistrer à l’époque, alors il fallait laisser le jeu allumé sur 2 jours pour pouvoir le fini. Maintenant je ne joue presque plus.

Votre père vous a-t-il entrainé ?

Un petit peu. Il donnait des entraînements aux plus grands quand j’étais petit et quand j’ai changé il a entraîné les petits alors on s’et croisé. Mais je l’ai eu à l’école, ça c’était bizarre (rires)…

Pourquoi quand le public vous rappelle sur la glace vous ne venez pas ?

Après une victoire on vient une ou deux fois, mais après ça fait un peu trop. Il faut rester humble aussi dans la victoire par respect pour l’adversaire. Après une défaite on ne vient pas parce qu’on n’est pas fières, donc on n’aime pas rester devant le public. Personnellement après une défaite j’ai besoin d’aller dans le vestiaire, je n’aime pas trop venir  sur la glace.

Est-ce qu’on peut être mauvais perdant lorsqu’on est joueur de hockey à votre niveau ?

On doit l’être parce que c’est du sport de compétition et qu’il ne faut pas se reposer sur une défaite. Pour être performant on ne doit pas accepter la défaite. On peut accepter le fait que l’adversaire est meilleur mais on ne doit pas accepter de perdre.

Selon vous, quel est le meilleur joueur qu’il y a eu au HCA ?

Sur la glace, Demarais, meilleur passeur et buteur. Dans l’histoire il y avait Metivier, avec lui le HCA est monté en 1ère, il y avait 4000 personnes dans la patinoire contre Zurich. Mais on ne peut pas comparer car le sport a beaucoup évolué.

Que pensez-vous des bagarres qu’il y a parfois dans le hockey, sur la glace ou dans les vestiaires?

Il n’y en a jamais dans les vestiaires. Sur la glace on n’est pas censé se battre, mais comme il y a de la tension, parfois ça part. Les bagarres doivent sortir du hockey, en plus ça coûte cher : 750.- par joueur expulsé, plus 5 minutes de pénalités pour l’équipe. C’est normal que ce soit un peu violent car c’est un sport violent mais il ne faut pas de vraies bagarres. Si on fait comme en Amérique, si on lâche les gants, on se fait expulser. Alors on essaye d’éviter. On salue toujours l’équipe adverse à la fin du match et c’est bien, ça apprend à se contrôler. On pourrait vite tomber dans la facilité et donner des coups avec la canne mais il faut se contrôler.

Que faites-vous avant le match pour vous motiver ?

On se met en rond dans le vestiaire, on ne dit rien pendant quelques secondes pour se concentrer et on fait un cri. Puis on se motive les uns les autres. Il y a une très bonne ambiance dans les vestiaires, un mélange de personnes de toute la Suisse. Le coach nous parle surtout en anglais et un peu en français.

 

 

Tournoi de Wii : Tennis

Grand vainqueur du tournoi : MATHIAS!!!

deuxième : Antoine


28 septembre 2011 - 12 participants

 

 

Déco


 

Battle de Hip Hop 2008

 

 

Saint-Valentin

 

 

Repas

 

 

Construction d'une table de poker, visites des espaces-jeunes de Moutier et du Noirmont, concours de grimaces, concours de lancer d'avions en papier, rédaction de CV et de lettres de motivations, ...